Vénétie, Lombardie: En Italie du Nord, l’autre référendum. Mª Dolores Alcaraz y Ana María Méndez, 2º Bach. B

INTRODUCTION

Pendant que les Catalans réclament l’indépendance, les Vénétiens et les Lombards sont invités à se prononcer ce dimanche sur un statut d’autonomie renforcé.

Vénétie

Les gouverneurs de Vénétie et de Lombardie ont des objectifs qui se ressemblent: les pleins pouvoirs aux régions dans la gestion de plusieurs secteurs comme la santé, l’éducation, les infrastructures, l’environnement ou les biens culturels pour plus d’efficacité et moins de gaspillage. La Constitution prévoit la possibilité d’une réforme et Rome est prête à ouvrir des négociations, probablement difficiles, mais pacifiques.

Lombardie

La surprise est venue du leader de la petite Vénétie. L’homme fort de la Ligue du Nord veut que les 9/10e des recettes fiscales de sa région y restent sans partir à Rome alimenter les caisses de l’Etat et bénéficier aux provinces pauvres du Sud. Son voisin lombard n’est pas aussi radical, mais intéressé à l’affaire.

Ceci est une provocation, a tonné le gouvernement qui exclut toute négociation. La Vénétie et la Lombardie produisent ensemble un tiers de la richesse italienne. Sans elles, le sud de la péninsule serait asphyxié

Avec son référendum, le gouverneur vénète ne représente finalement que deux millions d’électeurs. C’est peu pour remettre en question l’unité du pays.

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *